Vous faites quoi pour les vacances?

Les Vacances de Monsieur Hulot © Les Films de Mon Oncle.


La question traditionnelle, celle que tout le monde se pose avec plus ou moins de soulagement ou d’appréhension. Je ne m’attarderai pas sur les organisés, ceux qui comptent les jours et ont déjà tout préparé. Ceux qui ont fait la Grèce, la Thaïlande, le Mexique, Maurice et vont prochainement faire l’Islande. Ceux là n’ont besoin de personne, ils font les pays ou les régions comme ils feraient le ménage et le repassage, ils ont bouclé leurs dossiers ainsi que leurs valises.
Non, je pense plutôt aux anxieux, ceux qui espèrent tout terminer avant de partir, ceux qui n’ont pas encore posé leurs congés de peur de… Peur de quoi?  Qu’il arrive quelque chose pendant leur absence ? Vous voyez de quel syndrome je parle.

Revenons au début, vous allez donc partir en vacances et c’est bien. Parce qu’on a tous besoin de se reposer après une année chargée. Vous pensez à tous ces projets dont vous aviez prévu de vous occuper durant l’été quand ce serait plus calme, mettre les contenus du site à jour, revoir vos outils marketing, préparer le mailing de rentrée, faire évoluer votre identité graphique et les milles petites choses qui trainent depuis quelques mois. Comme chaque année, il a fallu en priorité boucler les dossiers clients avant août. Parce que août, c’est mort. Que les angoissés s’arrêtent là, la suite peut leur faire peur.

Donc pour certains, ça commence le 22 juillet et pour les autres le 29 juillet, et après silence jusqu’au lundi 21 août. Presque un mois sans activité ! Inutile de s’énerver, vous n’y pouvez rien, vos équipes ne sont pas là, rassurez-vous les clients non plus. Paris est désert, votre boulangerie préférée est fermée (avez-vous remarqué que les boulangeries ferment toutes en même temps ?). Pour boire votre café du matin va falloir marcher un peu plus loin, et pour les journaux, la maison de la presse réouvre le 2 septembre. Alors, reposez-vous, profitez-en. Je suis là!

Je vous avais déjà vanté l’intérêt de faire appel aux services d’un créatif provençal. Un des avantages non négligeable, le créatif provençal ne prend jamais de vacances. Forcément il est toute l’année en vacances (c’est ce que vous pensez, je le sais). Quand on est dans une région magnifique où il fait beau 10 mois par an, on n’a pas besoin de partir, il suffit de sortir dans le jardin, d’ouvrir le parasol et d’écouter les cigales en regardant les oliviers pousser sur la restanque et vérifier si la couleuvre est revenue. Après ce court intermède, le créatif provençal retourne dans son bureau et peaufine, tel un artisan méticuleux, les dossiers que vous lui aurez confiés.

A l’ombre des chênes provençaux, je prendrai soin de vos projets, leur fournirai l’attention nécessaire, les nourrirai d’idées créatives, cultiverai les petits détails qui changent tout. Et puis, à votre retour ils vous attendront sagement sur le serveur que nous aurons pris soin de partager. Ainsi le 21 août, à peine rentré de vacances, encore un pied dans l’eau, la peau hâlée, vous aurez la satisfaction de constater que vos projets ont avancé  comme vous le désiriez et que vous ne serez pas obligé d’attendre une semaine supplémentaire pour être opérationnel ou préparer vos actions de communications de la rentrée.

Ah, j’oubliais, si vous êtes dans le coin, passez prendre l’apéritif.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *